#55 – été âprement

Bonjour les ami·e·s,

La semaine dernière, on apprenait la mort accidentelle de Naya Rivera, connue pour son rôle de Santana Lopez dans la série Glee. L’actrice avait 33 ans. Santana était l’une des cheerleaders membres du Glee club, elle était aussi lesbienne, latina, “straight up bitch” revendiquée et amoureuse de sa meilleure amie. Mon personnage préféré, évidemment, de cette série que j’aimais autant qu’elle m’agaçait. La mort tragique de Naya m’a brisé le cœur, et puis j’ai eu envie de retrouver Santana. Je me suis souvenu de son interprétation de Girl on Fire, de l’épisode Britney Spears, de l’épisode Fleetwood Mac. Rest in peace, Naya, et merci pour Santana.

Dans l’actualité du BiGouinistan :

One Life, l’autobiographie de Megan Rapinoe, championne du monde de foot, icône lesbienne et activiste, sortira en France aux Editions Stock le 12 novembre – le jour de l’anniversaire de Céline Sciamma, ce qui n’est sûrement pas une coïncidence.

“Filles, Foot et Fuck Trump” : ainsi pourrait se résumer l’ouvrage, nous indique une source proche du dossier.

Céline Sciamma qui, surprise !, est déjà en train de caster son prochain film. On n’en sait pas grand chose, si ce n’est qu’il y aura deux enfants, probablement deux sœurs, prénommées Nelly et Marion. C’est-à-dire qu’on s’était préparé psychologiquement à attendre cinq ans encore avant son prochain film, comme d’habitude. Or, un tournage en octobre – novembre signifierait potentiellement une sortie en 2021. Tout va si vite ! Je suis si contente ! On vient à peine de se remettre du Feu et d’à quel point ce film est la définition par l’exemple du lesbian gaze qu’il faut déjà se préparer à brûler de plus belle.

A noter : au mois de novembre, il est prévu qu’Adèle Haenel soit sur les planches du TNB à Rennes pour la pièce L’Étang de Gisèle Vienne, aux côtés de Ruth Vega Fernandez (vue et aimée dans Kyss Mig) – beaucoup d’infos pour une conclusion : à moins d’une très bonne organisation, il semble peu probable qu’elle participe à ce tournage.

Sur le synopsis, il va être compliqué d’en savoir plus avant les annonces officielles, Lord Sciamma étant très secrète sur ses scénarios. Seul indice : comme le notait Valerie Complex lors d’un Q&A à New York le 14 février dernier, les héroïnes de Céline ont des noms à la racine similaire : Marie, Marieme, Marianne. Faut-il en déduire que Marion sera le personnage principal ?

Dernière arrivée en date et en trombe dans la Portrait Nation : Charlize Theron, qui n’en finit plus d’essayer de faire son coming out, en ce moment en promo pour The Old Guard. Celle qui a vu Portrait de la jeune fille en feu quatre fois et pense que c’est le meilleur film d’amour de la décennie tenterait d’avoir un rencard avec Céline Sciamma depuis cinq ans et rêve de travailler avec elle. Well, faites la queue madame.

Extrait du JDD du 5 juillet 2020

Kristen Stewart aussi, rappelons-nous, rêve de travailler avec notre Céline. En attendant, elle a réalisé un court-métrage sur son confinement, disponible sur Netflix dans la série Homemade. Pour les insomniaques, celles qui ont envie de regarder son visage pendant 10 minutes et celles qui aiment les jeux de sourcils. Pendant ce temps, le film Happiest Season – comédie romantique où elle joue la meuf de Mackenzie Davis, réalisé par Clea Duvall – semble toujours se profiler pour la fin de l’année. Elle va aussi incarner Lady Di dans un prochain biopic.

Mais revenons à nos moutons et à la Portrait Nation :

  • Le Criterion de Portrait de la jeune fille en feu (l’équivalent de la Pléaide en DVD) est sorti aux Etats-Unis, faisant la joie des fans. Quelques extraits des bonus exclusifs sont sortis, dont cette interview où Céline invente le concept de « Criterion and chill ». Impossible à ma connaissance d’en faire l’acquisition en France, n’hésitez pas à slider dans mes DM si j’ai tort.
  • Le scénario du film va être édité en français et en coréen par Plain Archives.
  • Adèle Haenel a été invitée à rejoindre l’académie des Oscars. Elle y rejoindrait Céline Sciamma (ainsi que 9920 autres membres.) Autres invitations notables cette année : Mackenzie Davis, Beanie Feldstein, Mati Diop et Natasha Lyonne.
  • La dernière fois qu’Adèle Haenel avait fait la Une de Libé, c’était en février et on préfère ne pas y repenser. Mi-juin, elle a partagé la couv avec Aïssa Maïga et leur interview croisée est extrêmement riche. Si vous n’avez pas pris le temps de la lire : vraiment ça vaut le coup. Selon certaines indiscrétions, un documentaire avec les deux actrices serait en préparation.

Un film anglais, champêtre et lesbien : Summerland de Jessica Swale avec Gemma Arterton et Gugu Mbatha-Raw (Kelly de San Junipero !). La bande-annonce est sortie, mais pas de date annoncée pour la France. Après Vita & Virginia, Gemma Arterton a annoncé que Summerland était le deuxième volet de sa “gay trilogy“.

Autres films relatifs à nos intérêts

  • Les Héros ne meurent jamais mais leur sortie au ciné est sans cesse repoussée : cette fois, c’est prévu pour le 30 septembre. Avec Adèle Haenel qui parle bosnien.
     
  • [On surveille de près mais c’est loin] Le Regard Féminin d’Iris Brey est non seulement le seul essai que tu finis essoufflée tellement t’as oublié de respirer pendant la conclusion, mais aussi bientôt un documentaire. On devrait beaucoup y entendre parler de Portrait de la jeune fille en feu, et d’autres films qu’on aime (les)bien.
     
  • [On surveille de loin mais c’est prêt] Les Joueuses, un documentaire sur l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais, sortira le 9 septembre.
     
  • Si jamais vous vous ennuyez cet été, Autostraddle a sorti une énorme liste : les 200 meilleurs films lesbiens de tous les temps. Fascinée par l’étendue de mon ignorance, j’ai fait des stats et réalisé que j’en ai vus… un quart. On notera la présence de (seulement?) 17 films français et l’absence de films où le lesbianisme n’est que sous-entendu, comme Rebecca ou Coyote Girls.

Radio & podcasts

  • Elodie Font fait une émission tout l’été sur France Inter sur les voyages, avec un titre inspiré de Tonton David. C’est un grand oui.
  • France Culture propose d’écouter le journal de Mireille Havet, “figure éblouissante et tragique du Paris lesbien des Années folles.”
  • Les héroïnes de The L Word Kate Moennig et Leisha Hailey ont lancé leur podcast, Pants, où elles se remémorent le temps jadis du tournage de la série, rigolent beaucoup et invitent des guest stars comme Mia Kirshner ou Sarah Shahi.
  • Une nouvelle preuve, s’il en fallait, du génie lesbien : cette année, c’est Anne Pauly qui a gagné le Prix du Livre Inter !

Quoi d’autre ?

  • Portrait de l’activiste lesbienne égyptienne Sarah Hegazy, décédée en juin, à lire dans Le Monde
  • PMA : trop cool (non), la loi de bioéthique 2020 revient à l’Assemblée, on va encore discuter de nos droits à faire des bébés.
  • Jeanne Added a fait un court-métrage où elle se met en scène dans un trouple onirique en Bretagne avec un mec et l’artiste trans Claude-Emmanuelle Gajan Maull.
  • Si vous lisez l’anglais, plongez dans cet entretien avec Janelle Monáe. Si vous ne le lisez pas, vous pouvez juste regarder les photos.
  • L’actrice d’Orange is the new black Taylor Schilling a une copine.
  • Les mannequins Cara Delevingne (récemment séparée d’Ashley Benson) et Kaia Gerber ont l’air très amies.
  • Toujours dérangeante, Despentes ? s’interroge cet article du New York Times sur notre royale Vivi. Il explique que depuis trente ans, elle met toute la France en colère, de gauche à droite, mais que ça va mieux. Virginie Détente, Virginie Repente ? Pas tout à fait. On y apprend qu’elle n’a pas du tout envie d’être consensuelle, et que par ailleurs elle voudrait bien faire une série. YES PLEASE

Parisianismes

  • Le 23 juillet, Sapphosutra fête son premier anniversaire au Bonjour Madame !

Masques

La Rata Despentes, Rebecca Zlotowski et Kristen Stewart portent toutes trois le bandana rouge en guise de masque. Je ne sais que faire de cette information, si ce n’est espérer que c’est un signal de ralliement mondial des Gouines Rouges reformées secrètement.