#51 – all the things she said

Bonjour les ami·e·s,

Alors ça y est, on peut disposer de nos utérus et faire des bébés sans prendre le Thalys ? En fait non, pas tout de suite, et seulement si on est cis. Oh et puis cette loi PMA ne passera pas sans une petite manif anti nous. Voire 5. Mais j’en ai marre d’être énervée, c’est vendredi après-midi, on va juste poser ici quelques photos qui stimulent la fertilité.

Ce boost hormonal était sponsorisé par : Megan Rapinoe et l’enfant de Sydney Leroux, Mackenzie Davis et Charlize Theron dans Tully, Samira Wiley, et Tobin Heath et son sourire Colgate <3.


Best of Portrait de la jeune fille en feu World Tour

  • Sont nommés dans la catégorie Q&A et talks dans des festivals :
  • Pires moments radiophoniques : Par Jupiter, Ali Baddou (comme le montre cet article éloquent) et puis le(s) Masque(s) mais on ne va pas s’énerver on a dit
  • Ascenseur émotionnel radiophonique : Céline tacle Neuh*ff chez Augustin, Augustin gronde Céline. Boomerang, indeed.
  • Pire déception presse écrite. Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, disait l’autre. Voilà ce qui arrive quand tout le monde se met à dire « queer » au lieu de « lesbien/ne » : ça se mélange les pinceaux. (C’est le cas de le dire.) Je suis sûre que cette journaliste était bien intentionnée quand elle a écrit ce portrait de Céline Sciamma. Et je me suis vraiment retourné le cerveau pour trouver ce qui pouvait bien être trans dans Portrait de la jeune fille en feu, mais rien hein.

Mieux vaut en rire, j’imagine, mais voilà le Télégramme, c’est le journal de mon pays et celui de mes parents. Du coup quand mon père m’a dit, innocemment, « je t’ai gardé le journal de la semaine dernière parce qu’il y avait Céline – comment elle s’appelle ? Sciamma c’est ça ? en dernière page. » mon cœur a un peu fondu. Jusqu’à ce que je lise. Dommage.

  • Meilleure photo : celle de ce journal espagnol qui mettra tou·te·s les sapiosexuel·le·s en PLS #quellebellebib – et c’est moi ou les Espagnols ont globalement moins de mal avec le mot lesbienne que nous ?

Bandes-annonces

  • Le L Word tiens, parlons-en puisqu’un nouveau teaser est sorti. C’est quoi le sous-titre déjà ? Ah oui, Generation Q. (Non mais c’est bon j’arrête de râler contre ce mot, elles et il font un L avec leurs doigts, et non un Q, en même temps ce serait moins facile)
     
  • Deuxième trailer pour Charlie’s Angels – retenons deux images :
  • Bombshell (Scandale) : voilà donc le film avec une méconnaissable Charlize Theron, Margot Robbie et Nicole Kidman. Et aussi Kate McKinnon ! Une actrice lesbienne dont on parle trop peu ici. Tout le monde est blonde dans ce film parce que c’est sur Fox News.
Kate McKinnon et du jus d’orange

Les journalistes sont-elles des stars comme les autres ?

  • Valeurs Actuelles semble en tous cas le penser, vu cet article édifiant à plus d’un titre sur Alice Coffin : keuwa ! Elle a fait la bise ! à une autre journaliste !! + une paparazzade ?! Et vos guillemets sont homophobes. Écoutez Valeurs, je préfère rester seule en charge du Voici lesbien, ça sera mieux pour tout le monde.
     
  • Marie Labory nous a en tous cas défendues comme une star quand c’était la manif des affreux.
     
  • Rachel Maddow, journaliste out et engagée de MSNBC, a un rôle dans la série Batwoman ! Cette série CW avec Ruby Rose. Spoiler : Rachel incarne juste une voix. Mais quand même. 

Écrans

  • Batwoman, d’ailleurs, se fait méchamment descendre sur IMdB et Rotten Tomatoes, des sites où le chaland peut s’improviser critique. Parce que c’est très mauvais ? Surtout parce que l’héroïne est lesbienne, en plus d’être une femme. A vue de nez selon cet article, 95% des critiques sont écrites par des hommes, et ressemblent à ceci :

“L’héroïne avec qui on est censé s’identifier est une lesbienne à moto et à cheveux courts, en colère et autoritaire. En gros, les scénaristes l’ont écrite comme le stéréotype le plus déplaisant qu’on puisse imaginer.”

short-haired angry biker lesbian ? écoutez, moi ça me fait envie.

Pas si angry la chauve-souris.

  • Camille Cottin va jouer dans la saison 3 de Killing Eve, un move assez audacieux pour récupérer sa place de première gouine d’honneur de France. Ce journal de droite appelle ça une “série d’espionnage”, c’est drôle pour moi c’est “une comédie sanglante sur le queerbaiting et une métaphore de nos relations toxiques” mais bon.
     
  • Cette histoire est difficilement traduisible en français, mais sachez que Brie “Captain Marvel” Larson a demandé lors d’un Comic Con “how do I top lesbians?”, ce à quoi Tessa Thompson a répondu “I’m sure the lesbians could show you right after this panel.” Ce qui a beaucoup ému le Twitter lesbiano-comic.
     
  • Je ne sais pas à quoi jouent Angelina Jolie et Michelle Pfeiffer : elles font semblant de s’embrasser et Angie parle de son crush adolescent sur Michelle. (Je n’irai pas voir Maléfique 2 pour autant.)

Angie tu me feras le plaisir de couper ces ongles, merci d’avance.


Agenda

  • 19 octobre : ExisTransInter
  • 19 octobre : Release Party BBX #1 – La Station.
    Avec sa compil, BBX a réactivé mon crush datant 2012 sur Theodora, et voilà qu’elle vient en live samedi à la Station samedi. my heart goes boom. Avec aussi votre chérie Jeanne Added et Rag, entre plein d’autres.
  • 31 octobre : Kidnapping au Rosa Bonheur avec une affiche terrifiante
  • 17 octobre – 2 novembre : Festival des Merveilles
  • 31 octobre – 3 nombre : Cineffable, le festival international du film lesbien et féministe de Paris.
    Avec notamment Tell it to the bees et Wild Nights with Emily !
  • 16 novembre – 26 novembre : Chéries-Chéris
  • 9 octobre – 19 janvier 2020 : cycle Vampires à la Cinémathèque. Quoi ? Les vampires c’est à nous. Les Prédateurs. Les Lèvres Rouges. Les films avec Kristen Stewart là. Et visiblement beaucoup d’autres dont j’ignore l’existence, comme celui-ci :

Quoi d’autre ?

  • Super portrait de Mélissa Laveaux dans Libé, bien que cela semble compliqué d’écrire le L Word chez eux aussi : Audre Lorde, poétesse “queer” ça pique un peu. Lesbienne, toujours pas un gros mot.
     
  • Vues à Paris ! Alexandra “Dylan dans The L Word” Hedison expose son art dans une galerie du 11e arrondissement de Paris (OK le 11e, tu gagnes) et il paraît que JODIE FOSTER, sa meuf, l’accompagnait. Moi qui croyait qu’elles avaient divorcé, je n’y comprends plus rien. Merci de sortir des communiqués officiels lors de vos séparations/rabibochages, ça nous faciliterait la vie.
     
  • Un mariage queer* a eu lieu pendant une action d’Extinction Rebellion à Londres (vidéo) *queer fonctionne ici parce que Tasmin Osmond utilise le pronom they, c’est pas si difficile vous verrez.
     
  • Megan Rapinoe a posé avec Billie Jean King après avoir été célébrée dans France Football et avant de souhaiter un joyeux anniversaire à sa meuf. Quelle semaine.
  • Xavier Dolan est une lesbienne comme les autres, épisode 2 :

Va falloir faire la queue comme nous autres, cher Xazoune.

Allez, salut.

.