#47 – Vita, Vitaa, Vitam.

Bonjour les ami·e·s,

Le 10 juillet, on aura peut-être tou·te·s fondu·e·s mais Vita & Virginia sortira au cinéma. Cette année, c’est le deuxième biopic sur une écrivaine aux amours queer, après Colette. On attend celui sur Emily Dickinson. C’est aussi le 4e film “en costumes”, whatever that means, que je vois cette année où des femmes s’aiment et font des trucs, après La Favorite et Portrait de la jeune fille en feu.

Vita & Virginia, c’est l’histoire d’amour entre Virginia Woolf et Vita Sackville-West. C’est un film britannique. Il y a Gemma Arterton. Est-ce que c’est bien ? Je crois que c’est pas mal. A cause du chef-d’œuvre de Céline Sciamma, mes critiques cinématographiques depuis un mois oscillent entre “nul” et “pas mal”. Donc c’est pas mal. Assez lesbien. Et ça donne envie de lire leur ardente correspondance. Des extraits ici pour les anglophones.

Elle a non seulement tué le game du cinéma cette année, mais Céline a aussi enflammé nos Insta à coups de lip sync de Confessions Nocturnes face à Leïla Bekhti. Leïla fait Diam’s et Céline fait… Vitaa. Certainement pas une coïncidence.

Bien sûr que Marina Foïs était là.

Point canicule

  • Moi entendant l’intro du dernier épisode de La Poudre :

Oh et l’épisode est bien, Chris parle de queer c’est choupi comme tout,
mais l’intro mes enfants, l’intro.

  • Dilemme : allez à la Pride samedi et mourir de chaud sur le bitume parisien ou rester cloîtrée chez soi digérer la défaite contre les US ? Cette année, incroyable ! Les lesbiennes ouvrent la Marche ! Les Goudou·e·s sur roues, précisément. Elles s’inspirent des Dykes on Bikes et ont l’air plutôt cool : « Queers et féministes, nous revendiquons une non-mixité choisie, handi-accessible, trans-inclusive, grossopositive et racisée. » Voilà, c’est ça qu’on veut. Amène un truc à roues et inscris-toi sur l’event.

    Le soir, il y a évidemment mille possibilités de soirées, j’en pose juste deux :
    • A définir dans un futur proche avec entre autres Léonie Pernet à la Maison de la Poésie. Surtout qu’on aura raté la soirée de la veille à cause du match.
    • la Wet for me. Celles qui auront survécu à la Marche vont probablement toutes fondre au Cabaret Sauvage mais ce sera une belle mort. Cette affiche est folle : Fishbach d’amour, la récemment mariée Sophie Morello et… Jennifer Ayache ?! de Superbus ?!?! Ça alors, j’espère qu’elle va chanter ALLO LOLA COMME UN GARÇON
  • Adèle Haenel a fait son Fast & Curious : mon moment préféré c’est chien vs. chat. Son sourire de l’évidence quand elle répond chats puis elle élabore sa réponse : « c’est une source inépuisable de rigolade les chiens dans la rue quand même. Ils sont tellement affreux que du coup je les adore. Mais c’est parce qu’ils sont moches. Mais c’est pareil les chats j’aime bien quand ils louchent. »  C’est un poème, je l’aime.

Chatshimi louche parfois. Adèle tu peux venir la rencontrer quand tu veux.


Télé-réalité (et ouais)

  • Il y a quelques jours sur Twitter a ressurgi cette vidéo de Fanny et Nani, le couple qui s’était formé dans la Villa des cœurs brisés (oui c’est le nom d’une émission, fais pas genre t’es jamais tombé dessus)

“à part Adèle”, expression utile dans de nombreuses situations.

Je parlais de ce couple il y a plus d’un an et la vidéo date de mars, alors j’ai pris des nouvelles : elles sont toujours ensemble et actuellement en vacances au Brésil. Puis un autre moment de la vidéo m’a donné du grain à moudre :

En fait, si ! Il existe des gouines dans la télé-réalité : il y a quelques jours, Clo, finaliste de Koh-Lanta a fait son coming-out. Bon, plusieurs lesbiennes ont déjà participé Koh-Lanta, mais étaient-elles out ? C’était dans quelle saison déjà ? Peut-on leur offrir un verre sous ce prétexte quand on les croise au Rosa Bonheur ? (oh no too much information)

  • SURTOUT comment oublier les lesbiennes de Secret Story 2, il y a onze ans. C’était la saison avec Caroline Receveur et John-David. Samantha et Nathalie, deux candidates belges et brunes, étaient en couple. C’était – évidemment – leur secret. Mais au cours de la saison, Nathalie a été éliminée et Samantha s’est rapprochée d’une autre candidate : Marylin ! La médium blonde ! Il y avait eu cette séquence mythique :
Sacrée époque
  • Problématique connexe : les lesbiennes sont invisibilisées dans la pub. Bon cette tribune ne nous apprend pas grand chose, c’est évidemment lié à un facteur économique (les lesbiennes gagnent bien moins leur vie que les gays) et au manque de femmes aux postes de direction dans les agences. Elle soulève en tous cas un beau dilemme :
    • faut-il militer pour apparaître dans les pubs afin que les masses hétérosexuelles s’habituent à nous ?
    • ou bien se dire qu’on est beaucoup trop cool pour le capitalisme et regarder le monde s’effondrer du fin fond de notre tente Quechua ? (parce que bon Decat’ ça va c’pas pareil)

On regarde quoi ?

  • Tous les jours, je retourne sur le site pour être bien sûre que je ne rêve pas, mais la Cinémathèque (oui!) organise en ce moment une rétrospective complètement queer (oui!) avec des films de Virginie Despentes, Barbara Hammer, Chantal Akerman, du Lesborama, et même du PULP avec Le Projet Sextoy. Dingue.
     
  • Vous voulez voir Portrait de la jeune fille en feu en avant-première à Paris ? Il passe le 1er juillet au Louxor et le 10 juillet à l’Arlequin. De rien.

Foot

  • Toujours utile quand on se retrouve devant un match et qu’on ne sait qui encourager : la liste des 36 participantes out à la coupe du monde féminine.
     
  • Sortez-moi cette chanson de la tête
     
  • Après la Coupe, les joueuses américaines Ali Krieger et Ashlyn Harris vont se marier ! Krieger est défenseuse et Ashlyn est gardienne remplaçante.
     
  • Megan Rapinoe est trop cool, elle a énervé Tr*mp.

Allez, salut.