#8 – deux doigts coupe faim

Bande-son de cette newsletter

 

Bonjour les ami·e·s,

J’ai bien cru que ce mois d’août allait être pourri de bout en bout, mais en fait on s’est réconcilié : j’ai enfin pu commencer Vernon 3 et je ris encore du chapitre sur La Véro, Vainui a posté un nouveau selfie, et j’ai réalisé que j’étais chafouin simplement parce que j’étais pas allée au Rosa Bonheur depuis trop longtemps. Ouf.


Les potins

Hier, il y a eu un nouvel épisode du Fappening (j’adore la pudeur du Wikipédia français). Autrement dit, des hackers ont publié des photos privées provenant des téléphones de stars ou de leurs connaissances. En 2014, c’était des photos de Jennifer Lawrence, Kate Upton et Kristen Dunst, entre autres. Cette fois, c’est beaucoup plus intéressant : les leaks concernent Kristen StewartMiley Cyrus et Tiger Woods (mais on s’en fout). A propos de Miley, on la voit notamment avec son ex-copine, Stella Maxwell, l’actuelle de Kristen Stewart. HOU C’EST RIGOLO. Et la Cyrus possède une housse de couette motif pizza au chorizo.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ces gens ne prennent pas seulement leur visage en photo. Est-ce que ça m’a redonné le sourire ? Oui. Est-ce que je vais en poster ici ? Non, parce que 1) être poursuivie en justice est ma grande phobie et 2) je vais me sentir aussi sale qu’après avoir écouté Michel Sardou.

Revenons à la légalité et aux photos postées sciemment par les stars. Après son marathon promo d’Embrasse-Moi + Festival d’Avignon, Océanerosemarie est partie en vacances au Cambodge et en Thaïlande.

 

EUH C KI STEUP ? (c’est pas ChriChri, ma théorie de rabibochage tombe à l’eau). Heureusement, je viens de me réconcilier avec les rastas blancs grâce à Netflix.


A la télé

J’ai encore regardé trop de séries. D’abord, j’ai enfin commencé Orphan Black. C’est l’histoire d’une fille qui découvre qu’elle a plein de clones. Je vais pas faire ma critique de séries, mais ça vaut le coup ne serait-ce que pour la performance de l’actrice principale qui, du coup, joue une dizaine de rôles différents. Et surtout, une des clones est goudou, sort avec une Française, et a des dreads (de blanche).

Bon j’ai mangé deux saisons d’un coup, et après j’avais plus du tout envie de science-fiction. Alors j’ai regardé The Bold Type, et je sais pas si c’est parce que je suis d’humeur moumoute ces temps-ci mais ça m’a fait fondre d’amour. L’histoire se passe à New York et c’est une sorte de Sex And the City de maintenant. Ce sont trois amies qui bossent dans un magazine féminin, et c’est à la fois cucul et féministe. C’est comme un gros bonbon très sucré, ça me caresse dans tous les sens du poil. D’abord il y a Jane qui est promue d’assistante à “writer” dans le magazine (et si comme moi, vous avez déjà rêvé de faire le travail de Carrie Bradshaw, vous savez), ensuite il y a Kat qui s’occupe des réseaux sociaux et qui tombe amoureuse d’une lesbienne musulmane photographe, ce qui chamboule un peu son hétérosexualité. Et enfin il y a Sutton, qui a des pikoù-panez <3 (en français on dit “taches de rousseur” mais c’est moche).

Et comme j’avais pas encore assez de drama goudou, j’ai mis Gypsy. C’est Naomi Watts qui est psychologue et qui commence à espionner l’ex-girlfriend d’un de ses patients. Puis c’est Naomi Watts alors bon :

J’arrive pas à déterminer si la saison 1 est si bien que ça ou si je suis éblouie par Naomi en prédatrice cougar un peu dingue, un peu alcoolo et surtout méga sublime.

(sévère problème avec les blondes cet été, c’est pas normal du tout, je crois que je mute.)

Quoi d’autre ?

  • #PassionSéries (on a compris) je suis complètement au taquet sur le retour du L Word. Et l’autre jour, Jennifer Beals a posté cette photo :

C’est fou, Shane a le même look et la même coiffure “botte de foin” depuis 2004 mais on a toujours envie d’avoir ses enfants (oui, botte de foin, hôpital, charité, tout ça. Chut.)

  • Il y a ce journaliste du Monde qui a un nom pas facile à porter (traumatisme d’attachée de presse) qui a eu une super idée : écrire la biographie de Frede. C’était une “femme de la nuit” dans l’entre-deux-guerres qui avait des cabarets et qui est sortie notamment avec Marlene Dietrich et Anaïs Nin. Chapeau.

  • Deux save the date, parce que c’est fini les vacances devant Netflix : la soirée de rentrée de Well Well Well et une séance de dédicace de Vainui (oui c’est dans un mois mais il faut du temps pour s’y préparer).

 

  • [ATTENTION TESTOSTÉRONE] Vérité de la semaine :

 

C’est tout ! Des bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *