#5 – la canicule, on t’encule

Bande-son de cette newsletter

Bonjour les ami·e·s,

Bon à savoir : au-dessus de 25°, une bretonne a trop chaud ; au-dessus de 30°, une bretonne est malade. Mais revenons quand même sur les 2-3 trucs cools qui sont arrivés ces quinze derniers jours.


L’affiche

Il y a des moments dans l’existence qui sont tellement fondamentaux qu’on se rappelle en détail de tout le contexte qui les accompagne. Par exemple, je me rappelle parfaitement du moment où j’ai vu pour la première fois l’affiche du prochain Xavier DolanThe Death and Life of John F. Donovan. C’était le dernier (et le pire) jour de la canicule, il y a 12 jours. J’étais en train de me fondre dans mon canapé – en fait j’étais collée (ben ouais connasse t’as voulu un canapé en cuir noir, #TLBM) et j’essayais de faire le moins de mouvements possibles. Et là, sans aucune pitié, Xaxa balance sur son insta cette bombe :
Or mon top 3 des choses de la vie c’est : 1) les rousses ; 2) les films de Xavier Dolan ; 3) les vieilles (ces racines blanches m’empêchent encore de dormir). Jessica, à cause de toi j’ai ruiné mon canapé, pas merci. #flaque

Point Virginie

(j’en parle tout le temps, autant en faire une catégorie hein)

La dédicace de Vernon 3 chez Violette & Co le 21 juin, c’était la folaïe : toutes les goudous & friends de Paris étaient rassemblées dans cette toute petite librairie pas du tout prévue pour cette émeute. Le bon plan était le suivant : fuir, aller boire un verre de blanc dans un bar voisin, attendre la fin de l’événement officiel et revenir rôder deux heures plus tard. C’est en face de la librairie que nous trouvâmes Virginie et son épouse attablées en terrasse, tout sourire et prête à offrir sa signature à ses fans enragées mais agoraphobes (moi). C’était merveilleux.

Tout pile une semaine plus tard, le 28 juin, Virginie et Béatrice Dalle faisait un concert-lecture de Pasolini à la Maison de la Poésie. Tout le gotha était dans le public : Joey Starr (en retard, #NSM, mais quand même il est venu voir son ex avec sa nouvelle meuf), ma future épouse Adèle Haenel, Arthur H, Anna Mouglalis aka la meuf qui te fait vibrer l’utérus avec sa voix, et sûrement d’autres mais j’étais déjà tombée dans les pommes.
Pour en revenir à Virginie, je ne cesse d’être étonnée par sa transformation en chaton. Regardez ses interviews à Buzzfeed / Ali Baddou : “j’ai voté Hamon” ; “sur mon téléphone, j’ai que des photo de ma copine et de ma chienne” ; “je vais manger au Drouant, je m’embourgeoise” ; “j’imagine bien Marc Lavoine pour incarner Vernon” – ça c’est vraiment le pire. Je radote je radote, mais franchement c’est ma grande découverte de 2017 : l’amour amadoue le courroux de la goudou. (copyright, c’est le titre de ma prochaine chanson).

Quoi d’autre ?

  • La belle-maman de Beyoncé a passé une bonne partie de sa vie à cacher son homosexualité. Cette histoire serre mon petit coeur et me donne envie de chanter très fort ceci. (j’aime tant cette chanson)

 

  • J’ai enfin commencé à regarder The Handmaid’s Tale (Lolo, première sur la hype – non) et c’est vraiment pas mal dans le genre “l’humanité c’est l’horreur, je veux rester sous ma couette avec mon chat et plus jamais parler à des gens”. MAIS SURTOUT on retrouve 1) Elizabeth Moss qui était dans Mad Men, 2) Samira Wiley, inoubliable Poussey dans Orange is the New Black, et figurez-vous qu’elle joue ENCORE une lesbienne qui fume plein de joints. Par ailleurs, je pense que son sourire pourrait résoudre le conflit israëlo-palestinien.

 

  • Cette semaine, le CCNE a (enfin) décidé que toutes les femmes avaient le droit de se reproduire. C’est bien. Maintenant, il faut que Manu tienne sa promesse de suivre cet avis et en fasse une loi. Mais ne parlons pas de politique.

  • Parlons plutôt de procréation : autrefois, je pensais qu’il était impossible de tomber enceinte simplement en regardant une photo. Et BOOM, Vainui de C. a sorti un nouveau selfie. (mon cycle a cinq jours de retard, j’ai peur)

 

  • BuzzFeed France a sorti cet article sur The L Word qui m’a enchantée. Une liste, des gifs, de la nostalgie, tout plaire. Merci Anaïs <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *